L’enseignement

ImageLa transmission à travers l’enseignement

Les arguments du Bouddha se fondaient sur deux points .

Ne rien prétendre qui ne soit certain

Ne rien prétendre qui ne soit utile à l’être humain.

Il déclara que tout ce qui ne sert pas à atteindre le calme intérieur, la connaissance réelle, la plus haute sagesse et l’éveil, doit être rejeté. L’enseignement pratique de Bouddha amène à comprendre qu’il n’existe pas d’ego substantiel ni nulle part d’objet qui ne soit soumis à l’impermanence, mais seulement des processus vides de substance réelle comme les perceptions, les sentiments, les visions, etc. On peut comparer Bouddha à un médecin qui propose une cure à la nature humaine malade. Il n’avait pas l’intention de créer une nouvelle religion mais d’aider l’être humain à comprendre la source de la
souffrance et à s’en libérer. C’est cet enseignement, dans sa forme la plus épurée qui constitue le postulat du ZEN. Il est pratiqué et enseigné par les disciples de Maitre DESHIMARU. Une tradition transmise depuis Bodhidharma et que Dogen en 1200 réimplanta dans sa forme actuelle au Japon. C’est en 1967, peu après la mort de Kodo
Sawaki, son maître, que Taisen Deshimaru accompli enfin la mission pour laquelle il avait été désigné :

  • Faire découvrir aux occidentaux la profonde richesse du ZEN.

Depuis, les nombreux disciples qu’il a formé perpétuent en europe la tradition du ZEN, et permettent à de nombreux pratiquants d’accéder à la merveilleuse réalisation du soi.

Publicités

Une réflexion sur “L’enseignement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s